Centrafrique : Au moins 300 personnes dépistées par mois au CDV de Mbaïki

0

MBAÏKI, 15 avril 2017 (RJDH)–Le Centre de Dépistage Volontaire (CDV) de Mbaïki dans la Lobaye  au sud du pays dépiste au moins 300 cas par mois, y compris les femmes enceintes. Selon Victorine Yangakola, responsable de ce centre, plusieurs associations d’assises communautaires sensibilisent et orientent les volontaires pour se faire dépister.

La pandémie du VIH/Sida reste un problème majeur de la santé publique en Centrafrique.  Mme Victorine Yangakola, présente la situation du CDV de Mbaïki. « Le CDV de Mbaïki fonctionne bien et nous recevons au moins 300 cas des personnes dépistées chaque mois. Parmi ces dépistées, figurent aussi les femmes enceintes dont leur dépistage est systématique », a-t-elle souligné.

Victorine Yangakola salue les sensibilisations que mènent des associations. « Nous avons plusieurs associations qui œuvrent ici. Il y’a le CNLS qui organise les sensibilisations, l’ANJFAS avec l’appui de l’Unicef, le projet JS3 de Cordaid, l’ACABEF… Ce sont ces associations qui font animer le CDV », a-t-elle témoigné.

La responsable du CDV a souligné que ce centre était confronté aux difficultés des réactifs. « Maintenant, nous ne connaissons plus les ruptures et nous voulons encourager les autorités sanitaires et leurs partenaires à continuer dans ce sens et à étendre cette disponibilité dans les zones qui n’en bénéficient pas encore », a-t-elle fait savoir, avant de souligner que le dépistage est la porte de la prévention du VIH/Sida.

Selon les données de l’enquête Mixte 4 de 2010, la prévalence du VIH dans la Lobaye est de 2,1%, alors que la prévalence nationale est à 4,9%.

Partage.

L'auteur

Commenter