Centrafrique : 206 réfugiés rentrent au bercail au bénéfice d’un rapatriement volontaire

0

MONGOUMBA, 25 Aout 2018 (RJDH)—206 réfugiés centrafricains de Betou sont de retour ce 24 Aout grâce à l’appui du HCR. Ils sont accueillis et accompagnés d’un appui financier pouvant favoriser leur réinstallation dans leur pays d’origine.  

L’amélioration de la situation sécuritaire à Bangui a un effet positif sur la décision des centrafricains ayant trouvé refuge dans les pays voisins de rentrer au pays. C’est dans ce contexte que plusieurs réfugiés vivant à Betou ont formulé la demande de retour. Lequel retour est facilité par le HCR qui appui en y fournissant le minimum en vivre, non vivre et une enveloppe forfaitaire d’installation.

Jean-Cyriaque Graoua administrateur de protection du HCR-Centrafrique a indiqué au RJDH que le retour est volontaire et justifié par le calme progressif à Bangui « environ 2500 personnes réfugiées au Congo ont prouvé cette volonté de retourner au pays. Les raisons évoquées sont entre autres, la stabilité constatée en Centrafrique », fait-il savoir, avant de préciser que « 206 personnes issues de 60 familles sont rapatriées. Ils vont bénéficier des vivres et un appui financier pour une durée de trois mois » a-t-il justifié.

Plusieurs organisations impliquées dans ce processus de retour se sont mobilisées pour créer les conditions meilleures « ce projet vient en appui aux réfugiés centrafricains pour leur faciliter le retour, leur réinsertion et le suivi de ces personnes retournées. Nous avons embauché 20 femmes pour la restauration, 15 jeunes pour la sécurité du staff des ONG et des retournés pendant les opérations de rapatriements, 10 personnes pour le service d’hygiène et d’assainissement et 10 autres personnes pour autres services », a indiqué St-Floris Nangas coordonnateur du projet Paret.

Ce mouvement de retour intervient 5 mois après une série de la première vague. Ce retour est la 3e vague selon HCR.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.