Centrafrique : 12 lauréats de l’école Lakouanga reçoivent de l’Union Européenne les prix de dessins

0

BANGUI, 10 Mai 2017 (RJDH) —L’Union Européenne a primé ce 8 mai 12 élèves lauréats du prix qu’elle a financé sur le thème « notre Centrafrique notre avenir ». Une initiative qui vise à transmettre aux communautés le message de la cohésion sociale en milieu scolaire.

Dessins des élèves de l'école Lakouanga à Bangui

Dessins des élèves de l’école Lakouanga à Bangui

L’Union Européenne attache du prix aux valeurs de paix, de la liberté et de la démocratie, c’est dans ce contexte qu’elle a lancé le concours de dessin à l’école Lakouanga  à Bangui le prix de dessin à travers lequel les enfants expriment leur vision de Centrafrique. C’est dans ce contexte que 12 enfants ont reçu de l’Union un don constitué des kits scolaires.

Bituli Bashkim, chef finance contrat de la délégation de l’Union Européenne en Centrafrique, présente l’objectif recherché par cet exercice. « Nous avons organisé un concours avec les enfants qui sont le futur de ce pays sur leur perception de ce futur. De voir comment et si véritablement toutes les plaies des évènements tragiques qui ont frappés ce pays y’a quelques années commencent à se  guérir et si les communautés peuvent revivre ensemble », a-t-il expliqué.

Il a en outre ajouté que les 12 lauréats représentent chacun un mois pour le calendrier de l’année prochaine. « On a choisi les desseins par rapport à leur qualité et le message que porte chaque desseins. Nous avons enregistré 50 desseins mais nous avons retenu que 12 pour en faire un calendrier de 2018. C’est pour cela que nous avons remis ces prix aux lauréats qui sont les élèves de l’école Lakouanga », a-t-il expliqué.

Lopez Bisouma, un des lauréats de ce concours qui a dessiné l’université de Bangui explique sa motivation : « ce n’est pas pour rien que j’ai choisi  de dessiner l’université de Bangui, parce que je veux que tous les enfants de Centrafrique étudient jusqu’à l’université pour que demain ils remplacent nos parents et prennent la destinée du pays », a-t-il espéré.

Le directeur de l’école Lakouanga, Roger Benjamin Rekakouzou plaide pour la pérennisation de l’initiative « Le dessin fait partie des activités pédagogiques  que nous menons à l’école. Ce concours nous permet de tester ce que nous leur avons appris en classe. Et nous demandons aussi à l’Union Européenne de continuer dans ce sens et d’aider davantage  le secteur éducatif », a-t-il lâché.

L’initiative de l’Union Européenne est la première après la crise qui a affecté aussi l’école et s’inscrit dans le cadre de journée de l’Europe, célébrée le 9 mai.

Partage.

L'auteur

Commenter