Centrafrique : 12 éléments proches de Force poursuivis pour rébellion et associations des malfaiteurs

0

BANGUI, 21 Avril 2018 (RJDH) – 12 éléments proches du leader des autodéfenses du km5 allias Force arrêtés au bénéfice de l’opération Soukoula, menée par les forces conjointes sont poursuivis pour 4 chefs d’accusations entre autres, associations des malfaiteurs et rébellion.

Il s’agit des jeunes acquis pour la cause des autodéfenses arrêtés par la police et la gendarmerie, le parquet a ouvert une information judiciaire. Le procureur général, prêt de la Cour d’Appel Eric Tambo parle de 4 chefs d’accusation qui pèsent sur les présumés prévenus ce 20 avril dans un entretien avec le RJDH.

Ces 12 éléments arrêtés sont à la gendarmerie et à la police où ils attendent être situés sur l’instruction de leur dossier. Le parquet général a ouvert l’enquête préliminaire 2 mois après la fin de la session criminelle où plusieurs éléments des groupes armés sont tombés sous le coup de la loi  et condamnés par le tribunal.

Dans un entretien accordé au RJDH, le Procureur général Eric Didier Tambo, se réserve du secret d’instruction, mais s’est contenté de situer l’opinion sur les chefs d’accusations en ces termes   « 12 éléments arrêtés sont poursuivis pour détention illégale d’armes de guerre, crime de rébellion, association des malfrats et crime de guerre ». Certains d’entre eux sont « sous mandat dépôt et sont transférés à la maison centrale de Ngaragba, où ils attendent le procès », a expliqué le magistrat.

En attendant le jugement, le transfert de ces 12 éléments à la maison d’arrêt central n’est pas sans conséquences. Deux personnes sont tuées lors d’une mutinerie à la maison carcérale suite à une opération de fouille systématique des téléphones utilisés par les prévenus.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.