Centrafrique : 1000 jeunes issus des groupes armés et de désœuvrés outillés pour la production agricole

0

BANGUI, 10 février 2018 (RJDH)— Pour la relance du secteur agricole dans le pays, environ 1000 jeunes composés d’éléments des groupes armés et de jeunes désœuvrés ont appris les techniques culturales et reçu des kits. Une initiative de la Jeunesse Pionnière Nationale (JPN) avec l’appui de la FAO.

Ce vaste plan de formation prend en compte les villes de Bangui, de Bambari et de Bouar et vise à créer de l’emploi pour la jeunesse majoritairement engagée dans les groupes armés malgré eux. C’est dans ce contexte que deux organisations à savoir la FAO et la JPN ont initié un plan dans le cadre d’assistance d’urgence aux jeunes et ex-combattants pour la relance du secteur agricole. 3000 jeunes sont concernés par ce plan qui sera exécuté par étape.

Cyriaque Souké, Haut Commissaire de la JPN, a estimé que la formation et la dotation en kits peuvent constituer un début de solution au problème de chômage. «Le secteur agricole constitue un pilier pour relancer l’économie du pays et les jeunes en constituent les principaux acteurs» a-t-il précisé.

L’une des bénéficiaires, Tatiana Rangba, a salué cette initiative et dit qu’elle saura faire bon usage des kits remis, «cette formation nous permet de nous réintégrer facilement dans la société au lieu de recourir aux armes pour survivre» a-t-elle déclaré.

Une équipe conjointe de la FAO et JPN sera constituée pour suivre et évaluer le projet et s’assurer que les kits agricoles remis aux bénéficiaires seront utilisés à bon escient.

Partage.

L'auteur

Vianney Ingasso est journaliste-reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH). Après son passage à l’Université de Bangui, précisément au Département des Sciences de L’information et de la Communication où il obtint sa Licence Professionnelle en Journalisme (DSIC-6ème promotion), il a été stagiaire à la Radio Centrafrique et animateur à la Radio Voix des Jeunes.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.