Banque Mondiale : 12,5 milliards pour des réformes économiques en Centrafrique

0

BANGUI, 23 avril 2018 (RJDH)–Présente à Washington aux réunions de printemps de la Banque Mondiale, la République Centrafricaine a bénéficié d’un prêt de 12,5 milliards de FCFA, a annoncé ce 23 avril le ministre de l’Economie et du Plan. Cet appui permettra au pays de soutenir les réformes économiques.

Pour juguler la pauvreté qui est aussi source de conflit, les autorités de la République Centrafricaine ont initié des réformes économiques et recherchent aussi des fonds pour financer les projets de développement. Cet appui s’inscrit dans le cadre du plan de Relèvement et de la Consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA), que le gouvernement a présenté à ses partenaires en 2016 pendant la table ronde des bailleurs de fonds à Bruxelles (Belgique).

Selon un communiqué du ministère de l’économie, l’appui vise le rétablissement de la gestion budgétaire et de la transparence par l’augmentation des recettes fiscales, l’amélioration de la gestion des salaires, la réduction au recours aux procédures budgétaires extraordinaires et au renforcement du contrôle budgétaire.

La mise en place d’un programme de réformes post-transition en faveur des pauvres susceptible de redynamiser les moteurs de la croissance économique dans les secteurs et sous-secteurs importants comme les routes, l’agriculture et les télécommunications (TIC), sont des objectifs visés par les réformes économiques.

« Ces réformes peuvent contribuer à améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres qui représentent 40% de la distribution de l’aide sociale en Centrafrique », a précisé le Ministère de l’Economie et du Plan Felix Moloua.

La mobilisation des fonds pour le RCPCA tourne autour de 30 à 40%.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.