Aucune manifestation en Centrafrique pour la journée internationale de la femme rurale

0

Le monde célèbre ce 15 octobre  2015 la journée internationale de la femme rurale. Le thème choisi pour cette année en République Centrafricaine est  « Femme rurale,  paix et sécurité pour une cohésion sociale ». Aucune manifestation n’est prévue à Bangui pour commémorer cette journée.

À Bangui comme à l’intérieur du pays, aucune manifestation n’a été prévue pour marquer la journée internationale de la femme rurale, célébrée à travers le monde.

Notre correspondant à Berberati qui a sillonné quelques ménages de la ville a recueilli les impressions de certaines femmes de la localité à propos de cette journée. «Nous dénonçons la violation de nos droits qui ne sont pas toujours respectés et surtout nos conditions de vies à l’intérieur du pays.  Et à cela s’ajoute la non-scolarisation des jeunes filles dans la ville de Beberati », s’est plaint une ménagère de Berberati.

L’activiste de droit de l’homme Didier Gbabezolo, à Berberati, a expliqué que « plus de 80% des femmes rurales ne maitrisent pas leurs droits. Il faut dont les sensibiliser ou former ces femmes rurales pour leur offrir la possibilité de connaitre leurs droits » a-t-il souligné.

La présidente de l’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA) de la ville de Bouar,  Madeleine Badibipo, a évoqué les raisons qui n’ont pas permis de célébrer cette journée dans la ville: « La célébration de la journée de la femme rurale a été repoussée dans la ville de Bouar à une date ultérieure à cause des problèmes de sécurité  qui ont fragilisé le tissu social en République Centrafricaine en général et dans la ville de Bouar en particulier.»

A l’occasion de cette journée passée inaperçue en République Centrafricaine, la ministre des Affaires Sociales, Eugénie Yarafa s’est prononcée en expliquant que le thème, « Femme rurale, paix et sécurité pour une cohésion sociale », s’inscrit dans un contexte national marqué par la recrudescence de violences dont sont victimes les femmes rurales.

« Il est temps de se ressaisir et de mobiliser les femmes contre ces préjugés et les injustices qui font obstacle à leur plein épanouissement et aussi à l’implication des femmes rurales dans la reconstruction du pays. »

Elle invite les femmes rurales les plus actives et les plus vulnérables à se mobiliser pour le développement de la RCA.

Le 15 octobre, comme journée internationale de la femme rurale a été instituée par l’Assemblée générale des Nations-Unies en 2008.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter